Skip to main content

Inauguration de l’année

Les vacances écoulées, nous voici de retour en ce début de septembre non pas pour "recommencer" mais pour commencer... une nouvelle étape. La rentrée a certes son côté monotone, elle a heureusement aussi son attrait, son ambiance humaine et fraternelle grâce aux retrouvailles réconfortantes qui nous remettent aussitôt en forme.

A l’occasion de l’Assemblée générale qui a suivi la messe célébrée à l’intention de la nouvelle année scolaire, la directrice du collège Sr Hyam Abou Jaoudé a souhaité la bienvenue aux nouveaux arrivés, a remercié éducatrices, enseignants, personnels d’encadrement, personnels administratifs, prêtres et religieuses pour leur engagement tout en rappelant le principal défi que nous avons à relever : faire en sorte de trouver une solution pour la réussite de chacun de nos élèves, détecter les capacités des meilleurs élèves, les porter à l’excellence, mais en même temps, éviter de laisser au bord du chemin des enfants qui peuvent avoir des difficultés.

Après avoir cité les naissances, les résultats aux examens officiels et les travaux de restauration  qui ont eu lieu dernièrement, le thème de l’année L’ECOUTE a été abordé avec comme titre: « S’écouter pour s’entendre ».  Le message s’inspire de la réalité quotidienne : « le harcèlement en milieu scolaire ».

Au sein de notre établissement scolaire, et à l'instar d'autres écoles, beaucoup d'élèves sont victimes de harcèlement, physique, verbale ou même psychologique, cette violence malsaine s'exerce gratuitement avec intention de nuire et d'humilier. Parfois, ce harcèlement ne se limite pas aux grilles du Collège puisqu'il trouve sur les réseaux sociaux et dans l'espace cybernétique un moyen de prédilection pour s'intensifier. La directrice a défini le harcèlement, ses formes, ses mécanismes et ses symptômes en terminant par des conseils pour aider les victimes et les témoins de ce fléau et en limiter ses conséquences.

Dans certains cas, cette situation se poursuit d'une année à l'autre, ou même d'un cycle à l'autre. Cette violence qui s'exerce à l’encontre de nos jeunes et qui dégrade le climat scolaire, mérite toute notre attention d'éducateurs, de parents et d'élèves.

Que Dieu, notre Père nous bénisse, ainsi que nos activités.

Qu'en Sa Providence gage d'amour entre nous, de fidélité et d'estime réciproque, nous connaissions des jours de paix, de travail fécond et de  joie.

 En cette rentrée, traçons ensemble un grand signe de croix sur l’année que nous entamons.

                                                                                                                      Bonne rentrée!